Le prévisionnel financier

Le prévisionnels financier consiste à traduire en termes financiers tous les éléments de votre projet pour en vérifier la viabilité et évaluer les besoins de financement qu’il impose.

C’est une étude incontournable si vous devez solliciter un financement : elle vous sera demandée par l’organisme de crédit à l’appui de la description complète du projet. Elle est également indispensable même en absence de demande de financement pour étayer la solidité de votre projet et évaluer si vous pouvez en retirer le revenu que vous en attendez.

Fort de ses années d’expérience au service des créateurs et de l’expertise de ses conseillers, Pivod a élaboré  l’outil PIVODPRO permettant de créer le prévisionnel financier – tel que décrit ci-dessous – à partir des éléments de gestions que chaque entrepreneur doit maitriser après avoir travaillé sur son projet. Il suffit de savoir remplir le questionnaire prévisionnel financier à télécharger et de rencontrer un conseiller Pivod. Si le questionnaire est correctement renseigné le Prévisionnel financier peut être obtenu en 1heure.

 

Le besoin de financement initial (ou bilan d’ouverture)

Il consiste à évaluer toutes les dépenses à engager et les ressources disponibles pour lancer votre activité.

Les dépenses de démarrage de l’entreprise:

  • Frais de création (rédaction des statuts, enregistrement, …)
  • Achats de matériels et équipements nécessaires (y compris les frais d’installation et d’aménagement)
  • Dépôts de garantie ou avances (notamment en cas de loyer)
  • Stock initial nécessaire au démarrage de l’activité
  • Trésorerie nécessaire à l’exploitation, notamment pendant les premiers mois d’activité quand pas ou peu de recettes sont attendues

En l’absence de capacité à récupérer la TVA, ces dépenses doivent être évaluées TTC

Les ressources disponibles au moment du démarrage:

  • Apports personnels et d’associés
  • Emprunts

Les ressources doivent largement couvrir la totalité des besoins initiaux, faute de quoi, l’entreprise sera en difficulté financière dès son départ.

Le Compte de résultat prévisionnel sur 3 ans

pour évaluer si les recettes anticipées permettront de couvrir les charges de toutes natures. c’est une condition indispensable à la survie de l’entreprise.

  • Pour chaque produit ou service offert, prévoir les volumes , les prix, coûts d’achat, transports et frais divers , les ventes ou chiffre d’affaires attendus. Et la marge ainsi dégagée
  • Les charges générales: loyer, assurances, consommations, publicité, déplacements, assurance, frais postaux et de télécommunication, comptabilité …
  • La rémunération du personnel éventuel et de l’exploitant, avec les charges sociales
  • Les frais financiers supportés par les emprunts
  • Les impôts et taxes

Le compte de résultat se solde par un résultat annuel ainsi qu’une capacité d’autofinancement (résultat avant les charges d’amortissement éventuelles) disponible pour assurer les besoins de trésorerie ultérieurs.

Une Prévision de trésorerie mensuelle sur 12 mois

C’est un « zoom » indispensable à a gestion de l’entreprise , au moment du démarrage et à renouveler en permanence au fil des mois.

Calculer pour chaque mois :

  • La trésorerie initiale au début du mois
  • Les encaissements
  • Les dépenses

Ceux-ci doivent tenir compte de délais de paiement effectifs des clients et des fournisseurs

  • La trésorerie finale à la fin du mois

Les premiers mois d’activité font souvent apparaître des besoins ou déficits de trésorerie faute de recettes suffisantes pendant cette période de démarrage. La trésorerie à prévoir dans le plan de financement initial doit être suffisant pour couvrir les déficits des premiers mois.

Un Plan de financement à 3 ans.

Ce plan corrobore la prévision de résultats sous l’angle des équilibres de financement pour s’assurer de la pérennité du projet. Il doit notamment vérifier que la capacité d’autofinancement dégagée par les résultats permet de couvrir

  • les remboursements d’emprunts contractés,
  • les achats de matériels et équipements additionnels éventuels,
  • ainsi que l’évolution vraisemblable des besoins en fonds de roulement liés au niveau d’activité (constitution de stocks additionnels, délais de paiement des clients, …).

Il permet de juger si la structure financière est adéquate, une conditions indispensable à la vie de l’entreprise. Si un déficit important apparait, le projet doit être revu aboutir à une situation équilibrée durable.